LES OBLIGATIONS D’AFFICHAGE D’UN RESTAURANT
Plusieurs informations doivent être portées à la connaissance du consommateur dans le cadre de l’exploitation d’un restaurant.
I. AFFICHAGE DES PRIX
L’arrêté du 27 mars 1987 modifié par l’arrêté du 29 juin 1990 fixe les règles applicables en matière d’affichage des prix dans les établissements servant des repas, denrées ou boissons à consommer sur place.
Remarques :
- dans l’établissement où il est perçu un service, le prix annoncé s’entend taxes et services compris. Les documents affichés ou mis à la disposition de la clientèle doivent comporter la mention « prix services compris » suivie de l’indication, entre parenthèses, du taux pratiqué pour la rémunération de ce service ;
- les cartes et menus doivent comporter, pour chaque prestation, le prix ainsi que la mention « boisson comprise » ou « boisson non comprise » et, dans tous les cas, indiquer pour les boissons : la nature et la contenance offertes ;
- pour les boissons servies à l’occasion des principaux repas, par dérogation aux articles 2 et 3 du décret (voir I. C. Les obligations d’affichage et d’étalage du débitant de boissons), l’affichage peut être remplacé par une carte mise à la disposition de la clientèle et comportant les prix de l’ensemble des prestations offertes. Cette carte peut être un document distinct du menu et, le cas échéant, peut être inscrite de façon lisible au dos du menu.
A. À l’extérieur de l’établissement
Les menus ou cartes du jour ainsi qu’une carte comportant au minimum les prix de cinq vins, ou à défaut les prix des vins s’il en est servi moins de cinq, doiventêtre affichés de manière visible et lisible de l’extérieur :
- pendant la durée du service ;
- et au moins à partir de onze heures trente pour le déjeuner et de dix-huit heures pour le dîner.
Dans le cas où certains menus ne sont servis qu’à certaines heures de la journée, cette particularité doit être clairement mentionnée dans le document affiché. Dans les établissements ne servant pas de vin, une carte comportant au minimum la nature des boissons et les prix de cinq boissons couramment servies doit être affichée.
B. À l’intérieur de l’établissement
Des menus et cartes identiques à ceux qui sont affichés à l’extérieur doivent être mis à la disposition de la clientèle.
Remarque :
il existe des règles particulières (article 40 règlement CEE n° 2392-89 du 24 juillet 1989) pour établir la carte des vins qui doit comporter des mentions obligatoires ainsi que d’éventuelles mentions complémentaires autorisées pour les vins dits tranquilles, c’est-à-dire non effervescents. Les infractions à cette réglementation sont punies d’une amende de 450 euros. Elles peuventégalement être sanctionnées aux titres des délits de publicité mensongère et de tromperie.

C. Sanctions en cas de défaut d’affichage
Les infractions aux dispositions ci-dessus sont punies d’une amende contraventionnelle de 1 500 euros (3 000 euros en cas de récidive).
II. AFFICHAGE DE L’ORIGINE DES VIANDES
Le décret n° 2002-1465 du 17 décembre 2002 impose aux restaurateurs de porter à la connaissance de la clientèle l’origine des morceaux de viandes bovines ou de la viande hachée.
A. Contenu de l’information
L’origine est indiquée par l’une ou l’autre des mentions suivantes :
1° « Origine : (nom du pays) » lorsque la naissance, l’élevage et l’abattage du bovin dont sont issues les viandes ont eu lieu dans le même pays ;
2° « Né et élevé : (nom du pays de naissance et nom du ou des pays d’élevage)
et abattu : (nom du pays d’abattage) » lorsque la naissance, l’élevage et l’abattage ont eu lieu dans des pays différents.
L’information doit être donnée de façon lisible et visible, par affichage, indication
sur les cartes et menus ou sur tout autre support.
B. Sanction en cas de défaut d’information
Les infractions aux dispositions ci-dessus sont punies d’une amende contraventionnelle de 450 euros (900 euros en cas de récidive).